Ennéagramme

Un héritage millénaire

Les maîtres soufis d'Asie Centrale parlaient dès le XIème siècle de la science des 9 points subtils du corps, qui sont les ponts vers les états multiples de l'Etre. Au XXème siècle, c'est Georges Gurdjeff qui a mis en lumière cet enseignement et a été le premier à le dévoiler au grand public sous la forme de l'ennéagramme. A sa suite les psychologues ont découvert que cette science traditionelle pouvait se révéler être un outil de psychologie très puissant.

Utilisé par le mouvement new-age et les psychologues dits humanistes,  qui en ont dégradé l'image, l'ennéagramme est avant tout une science traditionnelle issue des filiations les plus authentiques.

L'Ennéagramme et le Soufisme : sources dans le Coran

L'enseignement que nous proposons,hérité de la tradition soufie et ouvert à tous, dépassant de loin les questions de croyances, a pour source la plus ancienne un texte sacré : le Coran.

La science de l'ennéagramme est évoquée dans le Coran principalement à 4 reprises. C'est dans les quatre premiers chapitres multiples de 9 que nous trouvons les allusions, donc les chapitres 9, 18, 27 et 36 (ces nombres sont respectivement 9X1, 9X2, 9X3 et 9X4).

Chapitre 9

Verset 112 : "Ceux qui se repentent, ceux qui servent, ceux qui louent, ceux qui voyagent, ceux qui s'inclinent, ceux qui se prosternent, ceux qui appellent au bien, ceux qui interdisent le mal et ceux qui gardent les limites du Divin, annonce la bonne nouvelle aux croyants."

Ce verset énumère ce que les maîtres soufis vont appeler les 9 catégories de sainteté du soufisme. Le grand maître Ibn Arabi va quant à lui consacrer un traité à ces 9 catégories de sainteté : « At tabaqat al awliya ».

Chapitre 18

C'est dans ce chapitre qu'il est fait mention des « Gens de la Caverne », allusion à l'histoire des dormants d'Ephèse. Les « Gens de la Caverne » sont des jeunes hommes qui ont été plongé dans un profond sommeil durant des siècles afin de les préserver de la corruption du monde. Ils sont un symbole de la préservation de la sainteté à travers les âges et ont un rôle important dans l'eschatologie.

 

La question du nombre de ces dormants est soulevée par le Coran lui-même et a fait grand débat parmi les théologiens. Ibn Arabi prend la position de dire que les dormants sont au nombre de 9, et par une allusion subtile fait le lien avec les catégories de sainteté.

 

Les 9 dormants, archétypes de la préservation de la sainteté, sont en lien avec les 9 catégories énumérées au verset 112 du chapitre 9. Le Coran indique ainsi que l'accès au Divin dans le monde est préservée à travers les âges par le moyen des 9 archétypes de la sainteté, source à laquelle s'abreuvent les hommes qui restent reliés au divin, canneaux de la grâce restés ouverts à ceux qui y sont appelés. Les 9 points de l'Ennéagramme sont les trésors spirituels, les différentes colorations de la sainteté. Le but de la Science des 9 points est de reconnaître ces archétypes et d'entrer en contact avec eux, pour finalement en être pénétré.

Chapitre 27

C'est au chapitre 27 que la science de l'Ennéagramme telle qu'on la connaît prend forme. Les 9 archétypes de sainteté agissent dans le monde, les êtres créés expriment ces archétypes et n'étant pas exempts d'imperfections, ils peuvent déchoir. Dans ce chapitre il est fait allusion aux inversements des 9 archétypes, ce sont les hommes corrompus, dont l'ego a perverti l'appel à la sainteté.

 

Au verset 48 : «Or, il y avait dans la cité 9 personnages qui corrompaient et ne faisaient pas de bien ».

Ces personnages correspondent à ce que nous appellerons dans l'Ennéagramme les compulsions, qui sont des déformations et des perversions de ces catégories de sainteté. L'ego, qui est le tyran intérieur de chaque personne, qui veut nier sa dépendance au tout et refuse de se soumettre à l'ordre cosmique, va détourner l'appel à la sainteté par la création d'un masque social, d'une « personnalité ». C'est ainsi que naissent les « Ennéatypes » de la psychologie moderne, qui sont neufs types de personnalités, lointains reflets des archétypes de sainteté originels.

 

Le travail de la science traditionelle de l'Ennéagramme sera de faire le chemin du retour, à partir des personnalités, ces masques égotique, vers les archétypes de sainteté dont ils sont la perversion. C'est ainsi que la première partie du travail de l'ennégramme est véritablement un chemin « transpersonnel », qui vise à dépasser la personnalité individuelle et égotique.

Chapitre 36

Ce dépassement de la personnalité égotique n'a lieu que quand le voile de l'illusion se perce. Cet événement sublime ne se produit que par l'effet de la grâce divine, c'est cette grâce qu'a en partie reçu Georges Gurdjeff, lorsqu'il a demandé au maître soufi Abdallah Daghestani de lui enseigner les 9 points. Le maître a alors récité le chapitre 36 du Coran, et c'est au verset 58 que Gurdjeff fut pénétré par les archétypes de sainteté.

 

Le verset 58 dit : « Salut ! Parole d'un Seigneur à la grâce intense ! »

Ce verset concis, est la clé de la transmission effective de la science des 9 points. En arabe, la langue originelle du Coran, il est composé de 5 mots et 4 espaces, ce qui correspond aux 9 centres subtils de l'homme, dont 5 sont apparents et 4 sont cachés.

Il apparaît donc clairement que l'Ennéagramme, dans sa forme authentique, est très loin de n'être qu'un outil de classification des types psychologiques. C'est à la fois une porte d'entrée et une voie vers la sainteté, c'est comme cela qu'il a été considéré pendant des siècles et ainsi tenu secret.

 

A l'heure où les enseignements sont vulgarisés et galvaudés, notre ambition est de réintroduire une transmission authentique de l'Ennéagramme et la diffuser à ceux qui en ont l'appel.